Spectacles

  • Jeudi 23 Février 2017
    - Gatineau -
    Salle Jean-Despréz

    Billets

  • Vendredi 24 Février 2017
    - Montréal -
    Club Soda

    Billets

  • Samedi 25 Février 2017
    - Sherbrooke -
    Théâtre Granada

    Billets

  • Dimanche 26 Février 2017
    - Québec -
    Le Cercle

    Billets
Vidéos
Bio


La 4ième dimension (version longue)

Dans la dernière année, Vivianne Roy est partie vivre à Montréal et a lancé son projet Laura Sauvage ; Julie Aubé est retournée vivre dans la campagne néobrunswickoise, où elle a grandi; avec Katrine Noël, elles se sont ouvert une boutique vintage dans leur coin de pays.

Dans la dernière année, Les Hay Babies ont fait une presque pause : un temps d’arrêt pour leur bonheur individuel et leurs projets personnels respectifs ; un temps d’arrêt pour la recherche de l’équilibre. Et aussi un temps d’arrêt pour se retrouver – et s’atteler à l’écriture d’un deuxième album.

Pour ce nouveau disque, dont le titre est un clin d’œil au film homonyme du réalisateur amateur Rogers Normandin, elles ont préféré troquer le banjo et le ukulélé pour la guitare électrique et la basse, de même qu’échanger leurs musiciens de studio pour leur groupe de tournée. Ainsi, Mico Roy (guitare), Marc-André Belliveau (batterie) et Kevin McIntyre (basse et claviers), leurs complices de scène, tous néobrunswickois – à l’instar du réalisateur recruté pour ce 2e opus (Pierre-Guy Blanchard) –, se sont prêtés à l’exercice de l’enregistrement simultané, sans trucage au mixage (signé Ben Bouchard) ou tour de passe-passe de studio. Au final : 13 pièces aux tonalités variées, dont la moitié ont été écrites en huis clos d’une semaine à Rawdon au cours de l’hiver 2016.

Le Hay Babies nouveau, il s’intitule La 4ième dimension (version longue), et on n’y retrouve aucune pièce country. Aucune. Il y a bien sûr une chanson folk à la Joan Baez –  la seule acoustique du lot –, il y en a une plus bluesy, aussi. Mais sinon : c’est plutôt rock des années 60-70 et ballade des années 80 ; parfois instrumental, ou grunge, ou psychédélique. Bref, un pot-pourri bilingue un peu plus badass pour les Acadiennes qui en ont marre de l’étiquette de filles sages qu’on leur a collée au front.

Parce que Julie, Katrine et Vivianne ne forment pas un trio de country féminin.
Elles sont Les Hay Babies. Point.

Après la parution du EP bilingue Folio, en 2012, Les Hay Babies se sont consacrées aux tournées successives, une époque qui les mènera à l’écriture des titres qu’on retrouvera deux ans plus tard sur Mon Homesick Heart (2014, Simone Records), un album indie-folk-country plus que sincère, auquel ont collaboré de grosses pointures : François Lafontaine et Mathieu Parisien (Karkwa), Joe Grass et Mishka Stein (Patrick Watson) ainsi que José Major (Marie-Pierre Arthur) et Mico Roy (Les Hôtesses d’Hilaire).

Toutes trois lauréates du concours l’Accro de la chanson organisé par la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (2009 et 2010), elles ont été sacrées grandes gagnantes des Francouvertes en 2013 et raflé une dizaine de prix au Festival Vue sur la relève la même année. Depuis, elles entassent les récompenses et les nominations (dont 3 au Gala de l’ADISQ en 2014), et reçoivent en 2014 le Prix Édith-Butler du Gala des mérites de la SPACQ (Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec), en plus d’être élues « Auteur-compositeur francophone de l’année » au Canadian Folk Music Awards. En 2015, My Homesick Heart a été couronné « Album francophone de l’année » aux East Coast Music Awards.

Presse

MAISON DE DISQUES
SIMONE RECORDS
514-939-9659

SPECTACLES
André Guérette
United Talent Agency
514-940-0616
 
RELATIONS DE PRESSE
Sonia Cesaratto
514-206-4886
 
ÉDITIONS
Diane Lamarre/Art illimité !
450-653-0449
 
PROMOTION RADIO
Nat Corbeil
514-940-0616